Retour du ZF

Après le XO, c’est au tour du ZF de subir une cure de rajeunissement.

Le programme était simple, profiter d’un arrêt prolongé pour remise à neuf du moteur pour restaurer totalement l’avion. En effet, les moteurs de nos avions sont certifiés et disposent d’un potentiel d’heures  limité. Une fois ce capital épuisé, le moteur est renvoyé chez un motoriste qui contrôle l’intégralité du moteur et change toutes les pièces d’usures.

Au final l’objectif était de profiter de cette indisponibilité pour mener en parallèle des travaux sur l’avion lui même. Nous avons choisi de travailler sur trois éléments : la peinture, la sellerie et le tableau de bord.

Concernant la peinture, le club a décidé de garder un visuel similaire au XO en réutilisant les mêmes couleurs. Mais aussi un retour d’expérience par rapport au XO en choisissant des teintes claires sur le capot et le dessus de la verrière pour réduire la température. Cette réflexion va également dans le sens de la sécurité pour améliorer la visibilité de l’avion.

La sellerie sera restaurée et mise en adéquation avec ces nouvelles couleurs.

Maquette ZF
Maquette de la peinture du ZF

Pour la tableau de bord le chantier porte sur deux axes, diminuer l’aspect vieillot de la planche de bord grâce à une peinture aspect granité et améliorer l’avionique.

Du côté de l’avionique, le ZF passe à l’ère du numérique avec deux afficheurs Garmin G5, un GPS 7 pouces certifié GTN 725, un chrono numérique avec prises USB et une nouvelle radio 8,33 kHz. Les G5 permettent de compéter l’horizon artificiel et de remplacer le conservateur de cap par un instrument plus polyvalent. Les prises USB peuvent paraitre anecdotiques, mais elles permettent de recharger les tablettes ou téléphones utilisés par les pilotes pour la navigation. Le GPS grand écran offre la possibilité de disposer d’une carte déroulante lisible et d’identifier facilement les éléments liés à la navigation.

Maquette tableau de bord ZF
Maquette du tableau de bord

Après cette mise en contexte, voici le comparaison avant après

 

La flotte au grand complet

P1000227

Mise à jour avionique

Cette semaine le club est allé à La Rochelle pour récupérer les XO et JZ qui étaient à l’atelier radio afin d’installer des radios respectant la dernière norme requise pour voler partout en France.

La première étape de ce périple d’une journée est la navigation jusqu’à la Rochelle.

En vol vers La Rochelle

Navigation au dessus des stratus

Arrivée à La Rochelle Arrivée à La Rochelle

   Arrivée à La Rochelle

Une fois arrivé nous avons découvert la nouvelle radio sur le JZ.

Tableau de Bord JZ

Nouvelle radio dans le JZ

Mais surtout les nouveaux instruments que nous avons fait installer en profitant de ce passage à l’atelier. Le XO est maintenant pourvu d’un transpondeur mode S ainsi que deux afficheurs Garmin G5 replaçant les anciens conservateur de cap et horizon artificiel.

Tableau de bord XO en court d'installation

G5 en cours d’installation

Nouveau tableau de bord XO

  Garmin G5

Après un cours rapide pour expliquer le fonctionnement des radios et des afficheurs Garmin nos trois avions ont repris le chemin de Flers.

Retour Portes Ouvertes 2018

Après les extérieurs, nous tenions à terminer nos travaux de rénovation du club. C’est chose faite, comme l’illustre les photos ci-dessous prises le vendredi (le Flamand était déjà arrivé).

Club House après travaux

Concernant les Portes Ouvertes il y’a eu quelques changement de programmes par rapport au programme annoncé. Le Flamand est resté à Flers tout le week-end et le Section Aérienne de Gendarmerie de Rennes nous a gratifié d’un petit passage.

Au niveau des animations, le stand RSA a permis de mettre au plus près du public des avions de constructions amateurs et ainsi faire découvrir cette activité peu commune.

Les vols de découvertes ont comme à l’habitude eu un franc succès puisque 64 personnes ont pu effectuer un vol.

Un simulateur de vol a permis de découvrir le pilotage d’avion léger avec l’environnement de Flers parfaitement reproduit (nous tiendrons secret le nombre d’avion virtuellement détruit :mrgreen: )

Le centre d’information et de recrutement de l’armée de l’air étant occupé par le meeting d’Évreux, ils n’ont pu être présent ce week-end. Ils nous avaient néanmoins transmis toute la documentation et quelques objets promotionnel. Nous avons donc dressé un petit stand dédié aux carrières dans l’aéronautique.

 

 

Stand RSA

 

     Stand d’information Armée de l’Air et découverte du pilotage

 

Départ de l’EC135 de la Gendarmerie

 

 

 

 

BELLE ÎLE A TIRE-D’AILE

Une radieuse matinée de mai, ouvrait des horizons qu’une météo capricieuse limitait depuis quelques temps aux frontières du bocage normand.

La navigation préparée de longue date, mise à jour, nous invitait à mettre le cap au sud ouest.

Le moment était venu d’aller voir bien au delà des collines du Domfrontais, vers un endroit que la légende dit avoir été créé par les larmes des fées chassées de Brocéliande. Le Golfe du Morbihan, écrin qui, selon un dicton breton, recèle autant d’îles que l’année compte de jours, ne devait être qu’une étape à notre destination, Belle Île la bien nommée.

Tant ont déjà si bien décrit sa beauté sauvage mais accueillante, en prose ou en chanson que je ne me risquerais pas à plagier.

Seules quelques photos me permettent de partager une infime partie de la magie de ce vol. Je garde précieusement les autres images dans ma mémoire comme un rêve que j’aurais hâte de concrétiser de nouveau faute d’avoir pu le prolonger. Je ne peux que vous inviter à tenter ce voyage éblouissant, qui, je vous l’assure, ne restera pas qu’une simple ligne sur le carnet de vol.

BELLE ÎLE SAUZON

BELLE ÎLE EST OUEST EN BOUT D’AILE

BELLE ÎLE AU SUD LA POINTE DE POULDON (QUIBERON DANS LE FOND)

BELLE ÎLE L’AÉRODROME…A VOUS DE LE TROUVER.

BELLE ÎLE LE GRAND PHARE, ANSE DE VAZEN, PORT DE DONNANT

BELLE ÎLE RETOUR VERS QUIBERON